Information complémentaire

Exposition à du matériel sexuellement explicite

Les parents pensent souvent que leurs enfants ne voient pas de contenu inapproprié sur Internet, mais ce n’est pas ce que les enfants disent. La réalité, c’est que dès l’âge de 8 ou 9 ans, les enfants peuvent facilement tomber sur des contenus à caractère sexuel sur Internet, et notamment sur des images très explicites. Ce matériel a beau être légal la plupart du temps, il n’est pas pour autant inoffensif pour les enfants et les ados; bien au contraire.

En ce qui concerne les enfants

Le plus souvent, c’est par accident que les enfants sont exposés à du matériel sexuellement explicite. Ils se retrouveront sur des sites qu’ils n’avaient pas l’intention de visiter après avoir tapé inexactement une adresse Web ou les mots d’une requête soumise à un moteur de recherche. Certaines études prétendent néanmoins que l’exposition précoce au matériel pornographique aurait une mauvaise influence et des effets nuisibles sur les enfants1 .

Qu’est-ce que la recherche nous enseigne?

Auparavant, on croyait que l’exposition au matériel pornographique n’avait aucun effet sur les enfants parce qu’ils n’y comprenaient rien. Nous savons aujourd’hui que les enfants – par manque d’expérience, de connaissances ou de maturité affective – ne savent pas interpréter les contenus à caractère sexuel, mais les enregistrent parfois dans leur inconscient pour essayer de dégager le sens de ce qu’ils ont vu. Cela peut leur causer un stress important, et certains enfants trouveront parfois le moyen de reproduire ce qu’ils ont vu pour essayer de comprendre. Les effets varient d’un enfant à l’autre et selon l’âge de l’enfant, la nature des images et le contexte dans lequel il les a vues.

L’exposition à du matériel sexuellement explicite peut :
  • Sexualiser prématurément un enfant.
  • Inciter un enfant à expérimenter des comportements sexuellement explicites dans le but de comprendre.
  • Amener un enfant à banaliser des comportements dangereux et lever ses inhibitions par rapport à ceux-ci.
  • Influencer les attentes d’un enfant dans ses relations.
  • Influencer les attentes d’un enfant vis-à-vis de l’apparence physique et de certains actes sexuels.
  • Brouiller les limites et rendre un enfant plus vulnérable.
  • Augmenter les risques pour la santé d’un enfant (infections transmises sexuellement, exploitation sexuelle, etc.).
  • Augmenter les risques de comportements problématiques envers d’autres enfants à des fins d’expérimentation.
  • Nuire au développement d’une sexualité saine chez un enfant.

Certains signes peuvent indiquer que votre enfant a vu du matériel sexuellement explicite sur Internet et qu’il en est bouleversé :

  • Vous observez chez lui des changements évidents dans son comportement normal. Votre enfant a l’air perturbé, hypersensible et nerveux.
  • Votre enfant dit que les images qu’il a vues n’arrêtent pas de le déconcentrer. Ces images reviennent sans cesse dans sa tête.
  • Votre enfant commence à avoir du mal à dormir.
  • Votre enfant passe plus ou moins de temps en ligne que d’habitude.

Si vous observez des changements dans le comportement de votre enfant :

  • Dites-lui que vous trouvez qu’il n’a pas l’air dans son assiette. Demandez-lui si tout va bien ou si vous pouvez l’aider d’une quelconque façon.
  • Apportez du soutien affectif à votre enfant et soyez prêt à l’écouter. En situation de stress, il est bon pour un enfant de simplement pouvoir parler à quelqu’un qui se soucie de lui sans craindre de se faire juger.
  • Si votre enfant n’a pas envie de parler, dites-lui qu’il n’hésite pas à le faire au besoin.
  • Si son comportement ne revient pas à la normale, consultez votre médecin de famille.

Nous ne pouvons ni ne voulons enfermer nos enfants dans une bulle. L’important, c’est de trouver l’équilibre entre la responsabilisation et la protection des enfants.

Voici quelques suggestions :

  • Limitez le temps d’écran de votre enfant et le genre de contenu qu’il peut regarder (Internet, télévision, jeux vidéo, etc.).
  • Surveillez votre enfant quand il va sur Internet.
  • Mettez des contrôles parentaux et utilisez des logiciels de filtrage.
  • Pour les jeunes enfants, utilisez des moteurs de recherche adaptés (p. ex. Qwant Junior).

En ce qui concerne les préados et les ados

Il n’y a rien d’anormal au fait qu’un préado ou un ado se questionne sur la sexualité et aille même jusqu’à chercher du matériel sexuellement explicite. Or, les adolescents en quête d’information sur la sexualité et les relations n’ont ni le vécu ni les connaissances pour juger du matériel parfois très explicite qu’ils trouveront sur Internet. Ce contenu finit parfois par leur servir d’outil d’apprentissage et vient à influencer leurs attitudes et leurs opinions à l’égard des relations, du sexe ou de la sexualité.

  • La pornographie ne reflète pas la réalité. Elle sème la confusion par rapport aux attentes, aux attitudes et aux opinions vis-à-vis de ce qui constitue une interaction sexuelle saine.
  • La pornographie banalise la violence sexuelle; elle porte à croire que l’agressivité permet d’avoir ce qu’on veut et que non veut dire oui.
  • La pornographie renforce les stéréotypes de genre (ce sont les gars qui commandent, les filles sont des objets sexuels, etc.).
  • Elle présente les personnes comme des objets dont on se sert, et non comme des personnes.

Les parents ont un rôle crucial à jouer pour influencer les opinions et les valeurs entourant l’établissement de relations saines et enrichissantes. Voici donc quelques points importants à prendre en compte dans une conversation sur la pornographie :

  • Parlez ouvertement des messages négatifs insidieusement véhiculés par les médias, la musique, la mode et la publicité (glorification de la violence, violence sexuelle, pouvoir, stéréotypes de genre, etc.).
  • Donnez à votre enfant une norme de référence en ce qui concerne les relations saines et la sexualité saine pour qu’il puisse exercer son jugement vis-à-vis des messages véhiculés par les médias de masse.
  • Aidez votre enfant à développer une image corporelle positive.
  • Aidez-le à développer une identité sexuelle positive.
  • Expliquez à votre enfant :
    • Les différents types de relations (simple connaissance, relation intime, sexuelle, etc.).
    • La différence entre une relation saine et une relation malsaine.
    • La différence entre le respect et le non-respect des limites personnelles.
    • Les droits et les responsabilités associés au comportement sexuel.
    • Les risques de l’activité sexuelle pour la santé.
    • L’importance de prendre conscience de sa valeur et du respect de la dignité.

1 Alexy, E. et coll. (2009). « Pornography Use as a Risk Marker for an Aggressive Pattern of Behavior Among Sexually Reactive Children and Adolescents. » Journal of the American Psychiatric Nurses Association, 14(6), p. 442-453. Svedin et coll. (2011). « Frequent users of pornography. A population based epidemiological study of Swedish male adolescents. » Journal of Adolescence, 34(4), p. 779-788.


Les conseils de sécurité et autres renseignements fournis dans le présent article n’ont d’autre but que d’informer le lecteur, non de le conseiller. Il revient au lecteur d’en évaluer le contenu en fonction de sa propre réalité, de l’âge et du degré de maturité de l’enfant à protéger et de tout autre élément pertinent.