Dernières nouvelles

fr_CA

Ta face, pas ton corps

De nouvelles tactiques de sextorsion sont signalées à Cyberaide.ca

Cyberaide.ca, la centrale canadienne de signalement des cas d’exploitation et d’abus sexuels d’enfants sur Internet, a commencé à recevoir des signalements concernant une tactique de sextorsion inquiétante. Les sextorqueurs superposent des visages de jeunes personnes sur des vidéos ou des photos pour faire croire qu’elles sont nues ou se livrent à des actes sexuels. Ils demandent ensuite aux jeunes de leur envoyer de l’argent ou des cartes‑cadeaux, sans quoi ils menaceront d’envoyer les vidéos ou les photos à leurs amis et à leurs familles.

Dans certains cas, Cyberaide.ca observe en plus d’autres tactiques non moins inquiétantes :

  • Les sextorqueurs vont suivre les proches et amis des jeunes sur Facebook🅫 ou Instagram🅫 pour démontrer leur capacité de mettre leurs menaces à exécution si leurs victimes n’obtempèrent pas.
  • Le sextorqueur va créer des comptes de médias sociaux sous le nom de la victime ou un nom similaire (par exemple, Tétreau au lieu de Tétreault) pour partager les vidéos ou les photos.
  • Le sextorqueur utilisera l’un des filtres offerts par certaines applis pour paraître plus jeune qu’il ne l’est sur les plateformes de diffusion en direct.

Les signalements transmis à Cyberaide.ca font état de l’utilisation de ces tactiques sur diverses plateformes de médias sociaux, dont Facebook, Instagram, Snapchat🅫, Google🅫 Hangouts, Skype🅫, Omegle🅪 et Line App.

Exemple de signalement :

L’auteur d’un signalement à Cyberaide.ca rapporte avoir répondu à un appel vidéo d’un inconnu. Celui‑ci a enregistré la conversation à l’aide un enregistreur d’écran pour ensuite incorporer le visage de la victime dans une vidéo, de sorte qu’elle ait l’air de se livrer à des activités sexuelles à la caméra. L’inconnu a exigé de l’argent, sans quoi il menaçait de partager la vidéo sur les médias sociaux.

Conseils de prévention à discuter

  • Dites à vos enfants de ne jamais répondre à des appels vidéo de personnes qui leur sont inconnues.
  • Expliquez‑leur que s’ils se connectent par erreur avec un inconnu sur une plateforme de diffusion en direct, ils doivent se déconnecter aussitôt et ne pas répondre aux appels de relance.
  • Incitez vos enfants à répondre aux appels vidéo avec la caméra éteinte (si possible) jusqu’à ce que l’identité de l’appelant soit confirmée.

Que faire si votre ado se fait prendre au piège?

Faites un signalement. Il y a de l’aide. Signalez immédiatement la situation à Cyberaide.ca ou contactez votre service de police. Si votre ado est la cible d’un sextorqueur, il est fort probable que ce dernier s’en prenne aussi à d’autres personnes, et les autorités compétentes doivent être prévenues.

Coupez immédiatement la communication. Fermez les sessions sur tous les comptes ayant servi à communiquer avec le sextorqueur ou désactivez ces comptes (mais ne les supprimez pas). Surveillez tous les autres comptes que votre ado pourrait avoir utilisés au cas où le sextorqueur tenterait de le ou la joindre de cette manière.

Ne cédez JAMAIS aux menaces. Autrement dit, ne jamais envoyer d’argent ni des images de nudité. Dans un cas comme dans l’autre, cela ne ferait qu’EMPIRER la situation. Si un transfert de fonds a déjà été amorcé, vérifiez si le paiement a été encaissé et dépêchez‑vous d’annuler la transaction. S’il est trop tard, contactez immédiatement le service de transfert de fonds qui a été utilisé. La plupart de ces services vous inviteront à remplir un formulaire de dénonciation en cas de chantage.

Conservez les conversations. Conservez certaines informations comme le nom de l’utilisateur, son ou ses pseudonymes ou adresses courriel ainsi que les plateformes utilisées, les noms d’utilisateur et les adresses courriel de votre ado sur ces plateformes, les détails de toute demande de paiement (p. ex. coordonnées du demandeur auprès de Western Union🅫), une copie des conversations ainsi que les photos ou les vidéos transmises.

N’oubliez pas qu’il y a de l’aide. Consultez les sites TeFaisPasSextorquer.ca et AidezMoiSVP.ca : vous y trouverez des ressources pour faire face à des cas de sextorsion et de sextage ainsi que des pistes pour trouver de l’aide.

Pour en savoir plus sur les tactiques des sextorqueurs et les signaux d’alarme à surveiller, cliquez cyberaide.ca/sextorsion.